Liturgies des Saints Dons Présanctifiés (En semaine durant le Grand Carème)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liturgies des Saints Dons Présanctifiés (En semaine durant le Grand Carème)

Message par Sa Sainteté le Patriarche le Dim 1 Mai - 12:26

NONE

Lorsque None est précédée d'un autre office, la bénédiction et les prières initiales sont omises et l'office commence par " Venez, adorons... " :

PRESBYTEROS : Béni est notre Dieu, en tout temps, maintenant et toujours
et dans les siècles des siècles.

LECTEUR : Amen.

PRIÈRES INITIALES

LECTEUR : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Roi du ciel, Consolateur, Esprit de vérité,
toi qui es partout présent et qui remplis tout,
trésor des bons et donateur de vie,
viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure
et sauve nos âmes, toi qui es bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs,
et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

PRESBYTEROS  : Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

LECTEUR : Amen.

Kyrie eleison. (12 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Venez, adorons et prosternons-nous devant Dieu, notre Roi.
Venez, adorons et prosternons-nous devant  Christos, notre Dieu et notre Roi.
Venez, adorons et prosternons-nous devant Christos lui-même,
notre Dieu et notre Roi.

PSAUME 83

LECTEUR : Que tes tabernacles sont aimés, Seigneur des Puissances.
Mon âme soupire et languit après les parvis du Seigneur.
Mon cœur et ma chair tressaillent de joie pour le Dieu vivant.
Même le passereau se trouve un gîte,
et l'hirondelle un nid, pour y placer ses petits.
Tes autels, Seigneur des Puissances, mon Roi et mon Dieu.
Bienheureux ceux qui habitent dans ta maison,
dans les siècles des siècles ils te loueront.
Bienheureux l'homme que tu prends sous ta garde ;
en son cœur il a disposé des ascensions,
dans la vallée des larmes, dans le lieu qu'il a fixé.
Car celui qui a donné la Loi donnera la bénédiction ;
ils iront de vertu en vertu, le Dieu des dieux se fera voir en Sion.
Seigneur, Dieu des Puissances, exauce ma prière,
prête l'oreille, Dieu de Jacob.
Toi, notre protecteur, regarde, ô Dieu,
et jette les yeux sur la face de ton Christos.
Car un jour dans tes tabernacles en vaut plus que mille.
J'ai préféré la dernière place dans la maison de mon Dieu,
plutôt que d'habiter sous les tentes des pécheurs.
Car le Seigneur Dieu aime la miséricorde et la vérité,
il donnera la grâce et la gloire.
Il ne refusera aucun de ses biens à ceux qui marchent dans l'innocence.
Seigneur des Puissances, bienheureux l'homme qui met en toi son espérance.

PSAUME 84

LECTEUR : Tu as été bienveillant, Seigneur, envers ta terre,
tu as fait revenir les captifs de Jacob.
Tu as remis l'iniquité de ton peuple,
tu as couvert tous ses péchés.
Tu as apaisé toute ta colère,
tu es revenu de l'ardeur de ta colère.
Fais-nous revenir, Dieu, notre Sauveur,
et détourne de nous ta colère.
Seras-tu à jamais irrité contre nous,
et étendras-tu ta colère de génération en génération ?
Ô Dieu, tu reviendras et tu nous donneras la vie,
et ton peuple se réjouira en toi.
Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde,
et donne-nous ton salut.
J'écouterai ce que dira au-dedans de moi le Seigneur Dieu,
car il parlera de paix pour son peuple,
pour ses saints, et pour ceux qui tournent vers lui leur cœur.
Oui, son salut est proche pour ceux qui le craignent,
et sa gloire va habiter sur notre terre.
La miséricorde et la vérité se sont rencontrées,
la justice et la paix se sont embrassées.
La vérité s'est levée de la terre,
et la justice a regardé depuis le ciel.
Car le Seigneur répandra sa douce bonté,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et sur la voie elle posera ses pas.

PSAUME 85

LECTEUR : Incline, Seigneur, ton oreille, et exauce-moi,
car je suis pauvre et indigent.
Garde mon âme, car je suis saint ;
ô mon Dieu, sauve ton serviteur
qui a mis en toi son espérance.
Aie pitié de moi, Seigneur,
car j'ai crié vers toi tout le jour.
Réjouis l'âme de ton serviteur,
car j'ai élevé mon âme vers toi.
Car tu es, Seigneur, plein de douceur et de bonté,
et rempli de miséricorde pour ceux qui t'invoquent.
Écoute, Seigneur, ma prière,
et sois attentif à la voix de ma supplication.
Au jour de ma tribulation, j'ai crié vers toi,
car tu m'as exaucé.
Nul n'est semblable à toi parmi les dieux, Seigneur,
et rien ne ressemble à tes œuvres.
Toutes les nations que tu as faites viendront,
elles se prosterneront devant toi, Seigneur,
et elles glorifieront ton Nom dans les siècles,
car tu es grand, et tu fais des merveilles,
toi seul es Dieu.
Conduis-moi, Seigneur, dans ta voie,
et je marcherai dans ta vérité ;
que mon cœur trouve sa joie à craindre ton Nom.
Je te confesserai, Seigneur mon Dieu, de tout mon cœur,
et je glorifierai ton Nom dans l'éternité,
car ta miséricorde est grande envers moi,
et tu as retiré mon âme du plus profond de l'enfer.
Ô Dieu, ceux qui transgressent ta loi
se sont levés contre moi ;
le rassemblement des puissants a cherché mon âme,
et ils ne t'ont pas placé devant leurs yeux.
Mais toi, Seigneur mon Dieu,
tu es compatissant et miséricordieux,
patient, plein de miséricorde et de vérité.
Regarde vers moi, et aie pitié de moi,
donne ta force à ton enfant,
et sauve le fils de ta servante.
Fais pour moi un signe de salut ;
qu'ils voient, ceux qui me haïssent, et qu'ils soient confondus,
car c'est toi, Seigneur, qui m'as aidé et consolé.
Fais pour moi un signe de salut ;
qu'ils voient, ceux qui me haïssent, et qu'ils soient confondus,
car c'est toi, Seigneur, qui m'as aidé et consolé.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

Kyrie eleison. (3 fois)

Pendant le Grand Carême, du lundi au jeudi, on lit un cathisme du Psautier :

LECTEUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Après la lecture de chaque stance :

LECTEUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

Kyrie eleison. (3 fois)

TROPAIRE DE NONE

PRESBYTEROS  : Toi qui, à la neuvième heure, à cause de nos péchés,
goûtas à la mort dans ta chair, ô Christos Dieu,
mortifie nos pensées charnelles et sauve-nous.
(Prosternation)

Que mon cri parvienne jusqu'à toi, Seigneur.
Donne-moi l'intelligence selon ta promesse.
(Prosternation)

CHŒUR : Toi qui, à la neuvième heure, à cause de nos péchés,
goûtas à la mort dans ta chair, ô Christos Dieu,
mortifie nos pensées charnelles et sauve-nous.
(Prosternation)

PRESBYTEROS  : Que ma supplique parvienne jusqu'à toi.
Délivre-moi, selon ta promesse.
(Prosternation)

CHŒUR : Toi qui, à la neuvième heure, à cause de nos péchés,
goûtas à la mort dans ta chair, ô Christos Dieu,
mortifie nos pensées charnelles et sauve-nous.
(Prosternation)

PRESBYTEROS  : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit...

LECTEUR : Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

THEOTOKION

CHŒUR OU LECTEUR :

Toi qui naquis de la Vierge et souffris pour nous la crucifixion,
toi qui, par ta mort, dépouillas la mort,
montrant ta divine Résurrection,
n'abandonne pas ceux que tu as formés de tes mains.
Manifeste ton amour pour l'homme, toi qui es bonté.
Accueille la Mère de Dieu qui t'enfanta
et qui intercède pour nous
et sauve, ô Sauveur, ton peuple désespéré.

VERSETS DE NONE

LECTEUR : Ne nous abandonne pas jusqu'à la fin à cause de ton nom.
Ne brise pas ton alliance et n'éloigne pas de nous ta miséricorde.
Par Abraham ton bien-aimé, Isaac ton serviteur et Israël ton saint.

TRISAGION ET PRIERE DOMINICALE

LECTEUR : Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs,
et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

PRESBYTEROS : Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR OU LECTEUR : Amen.

TROPAIRES

CHŒUR OU LECTEUR :

Voyant pendu sur le bois le Prince de la Vie,
le larron s'écria : S'il n'était pas Dieu incarné,
celui qui est crucifié avec nous,
le soleil n'eût pas caché ses rayons et la terre n'eût pas tremblé.
Mais toi, Seigneur qui soutiens l'univers,
souviens-toi de moi dans ton Royaume.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.

Entre les deux larrons, ta Croix apparut comme balance de la Justice.
L'un, sous le poids du blasphème, s'enfonça dans l'enfer,
l'autre, allégé du poids de ses fautes, s'éleva vers la connaissance de ta théologie.
Ô Christos notre Dieu, gloire à toi.

CHŒUR OU LECTEUR :

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Voyant pendu sur la Croix l'Agneau,
le Pasteur et le Sauveur du monde,
celle qui l'enfanta disait en pleurant :
le monde se réjouit de sa délivrance et mes entrailles
sont en flammes à la vue de ta crucifixion
que tu souffres pour tous, toi mon Fils et mon Dieu.

LECTEUR : Kyrie eleison. (40 fois)

PRIÈRE DES HEURES

LECTEUR : Toi qui, en tout temps et à toute heure,
au ciel et sur la terre, es adoré et glorifié, Christos Dieu,
longanime, plein de pitié, miséricordieux,
qui aimes le juste et fais miséricorde au pécheur,
qui appelles tout homme au salut
par l'annonce des biens à venir, toi, Seigneur,
accepte encore à cette heure nos requêtes
et dirige notre vie selon tes commandements.
Sanctifie nos âmes, rends chastes nos corps,
redresse nos raisonnements, purifie nos pensées.
Délivre-nous de toute affliction, de tout mal, de toute douleur.
Entoure-nous de tes anges saints
afin que, protégés, gardés et conduits par eux,
nous parvenions à l'unité de la foi
et à la connaissance de ta gloire inaccessible,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Toi plus vénérable que les chérubins
et incomparablement plus glorieuse que les séraphins,
qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t'exaltons.

Au nom du Seigneur, Père, bénis.

PRESBYTEROS : Que Dieu ait pitié de nous et nous bénisse,
qu'il fasse resplendir sur nous sa face, et qu'il ait pitié de nous.

LECTEUR : Amen.

PRIÈRE DE SAINT ÉPHREM

PRESBYTEROS  : Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi. (Prosternation)

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur. (Prosternation)

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles.
Amen. (Prosternation)

On fait douze petites métanies en disant :

" Ô Dieu, purifie-moi, pécheur".

PRESBYTEROS : Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi.

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
(Prosternation)

PRIÈRE DE NONE

LECTEUR : Maître, Seigneur Iesos Christos notre Dieu,
toi qui t'es montré longanime pour nos fautes
et nous as amenés jusqu'à cette heure où, pendu sur la Croix,
tu ouvris au larron reconnaissant l'entrée du paradis
et, par ta mort, détruisis la mort,
sois propice à nous pécheurs et indignes serviteurs.
Nous avons péché en violant tes préceptes
et nous ne sommes pas dignes de porter nos regards
vers les hauteurs du ciel,
car nous avons abandonné la voie de ta justice
et marché selon les volontés de notre cœur.
C'est pourquoi nous supplions ton infinie bonté :
épargne-nous Seigneur, selon la multitude de tes miséricordes
et sauve-nous à cause de ton saint Nom,
car nos jours s'écoulent dans la vanité.
Arrache-nous de la main de l'ennemi.
Remets nos fautes, mortifie nos pensées charnelles.
Fais que, déposant le vieil homme, nous revêtions le nouveau
et ne vivions que pour toi, notre maître et notre protecteur.
Donne-nous de nous conformer à tes préceptes
et de parvenir au repos éternel, au séjour de la joie.
Car tu es la joie réelle et véritable de ceux qui t'aiment,
ô Christos notre Dieu.
Et nous rendons gloire à toi,
à ton Père éternel et à ton saint, bon et vivifiant Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

L'office des Typiques suit immédiatement.

TYPIQUES

Pendant le Grand Carême, les Psaumes 102 et 145, qui font partie de l'office des Typiques, sont omis. L'Office commence avec le chant des Béatitudes.

CHŒUR : Dans ton Royaume, souviens-toi de nous, Seigneur,
quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les affligés, car ils seront consolés.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les doux, car ils hériteront la terre.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les affamés et assoiffés de justice, car ils seront rassasiés.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les pacificateurs, car ils seront appelés fils de Dieu.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Bienheureux serez-vous lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera
et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de moi ;
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.
Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Souviens-toi de nous, Seigneur, quand tu seras dans ton Royaume.

CHŒUR : Souviens-toi de nous, Seigneur,
quand tu seras dans ton Royaume. (Prosternation)
Souviens-toi de nous, ô Maître,
quand tu seras dans ton Royaume. (Prosternation)
Souviens-toi de nous, ô Saint,
quand tu seras dans ton Royaume. (Prosternation)

LECTEUR ou CHŒUR :

Le chœur céleste te chante, en disant :
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Sabaoth.
Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.
Approchez-vous de lui et vous serez illuminés,
et vos visages ne seront pas couverts de honte.
Le chœur céleste te chante, en disant :
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Sabaoth.
Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.
Le chœur des anges et archanges,
avec toutes les puissances célestes, te chantent en disant :
Saint, le Seigneur Sabaoth.
Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.

LECTEUR : Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

SYMBOLE DE NICÉE-CONSTANTINOPLE

LECTEUR : Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre
et de toutes les choses visibles et invisibles.

Et en un seul Seigneur, Iesos-Christos, Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Lumière de Lumière, vrai Dieu de vrai Dieu,
engendré, non créé, consubstantiel au Père par qui tout a été fait.
Qui, pour nous hommes, et pour notre salut, est descendu des cieux,
s'est incarné du Saint Esprit et de Marie la Vierge, et s'est fait homme.
Il a été crucifié sous Ponce Pilate, a souffert et a été enseveli,
et il est ressuscité le troisième jour, selon le Écritures.
Et il est monté au ciel et siège à la droite du Père,
d'où il reviendra avec gloire juger les vivants et les morts,
et son règne n'aura point de fin.

Et en l'Esprit Saint, Seigneur, qui donne la vie,
qui procède du Père, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils,
qui a parlé par les prophètes.

En l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés.
J'attends la résurrection des morts et la vie du siècle à venir. Amen.

LECTEUR : Ô Dieu, remets, efface, oublie nos fautes volontaires et involontaires,
commises en actions et en paroles, en conscience ou par ignorance,
de nuit comme de jour, en esprit et en pensées, et pardonne tout,
car tu es bon et ami de l'homme.

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs,
et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

PRESBYTEROS  : Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

LECTEUR : Amen.

KONDAKIA

Kondakion de la Transfiguration

LECTEUR ou CHŒUR :

Ô Christ notre Dieu, tu t'es transfiguré sur la montagne
et tes disciples contemplèrent ta gloire,
afin qu'en te voyant crucifié,
ils puissent comprendre que ta Passion était volontaire
et proclamer au monde que tu es réellement la splendeur du Père.

Kondakion du Jour

Lundi : des saints Anges
Mardi : de Saint Jean-Baptiste
Mercredi et Vendredi : de la Croix
Jeudi : des Saints Apôtres et de Saint Nikolaos
Samedi : des défunts et des martyrs

Là où c'est l'usage, on ajoute le kondakion du Saint titulaire de l'église et le martyrikon du ton occurrent.

Kondakion de la Mère de Dieu

LECTEUR ou CHŒUR :

Secours infaillible des catharodoxes,
intercession perpétuelle auprès du Créateur,
ne méprise pas les voix suppliantes des pécheurs,
mais presse-toi dans ta bonté, de nous secourir,
nous qui, avec confiance, te crions :
Hâte-toi d'intercéder,
presse-toi de supplier, Ô Mère de Dieu,
veille inlassablement sur tous ceux qui t'honorent

LECTEUR : Kyrie eleison. (40 fois)

LECTEUR : Toi qui, en tout temps et à toute heure,
au ciel et sur la terre, es adoré et glorifié, Christos Dieu,
longanime, plein de pitié, miséricordieux,
qui aimes le juste et fais miséricorde au pécheur,
qui appelles tout homme au salut
par l'annonce des biens à venir, toi, Seigneur,
accepte encore à cette heure nos requêtes
et dirige notre vie selon tes commandements.
Sanctifie nos âmes, rends chastes nos corps,
redresse nos raisonnements, purifie nos pensées.
Délivre-nous de toute affliction, de tout mal, de toute douleur.
Entoure-nous de tes anges saints
afin que, protégés, gardés et conduits par eux,
nous parvenions à l'unité de la foi
et à la connaissance de ta gloire inaccessible,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Toi plus vénérable que les chérubins
et incomparablement plus glorieuse que les séraphins,
qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t'exaltons.

Au nom du Seigneur, Père, bénis.

PRESBYTEROS  : Que Dieu ait pitié de nous et nous bénisse,
qu'il fasse resplendir sur nous sa face, et qu'il ait pitié de nous.

LECTEUR : Amen.

PRIÈRE DE SAINT ÉPHREM

PRESBYTEROS  : Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi. (Prosternation)

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur. (Prosternation)

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles.
Amen. (Prosternation)

On fait douze petites métanies en disant :

" Ô Dieu, purifie-moi, pécheur".

PRESBYTEROS  : Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi.

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
(Prosternation)

Si l'on ne célèbre pas la Liturgie des Présanctifiés, mais seulement les Vêpres, le lecteur dit :"Venez, adorons ... "  et le Psaume 103. Si l'on célèbre la Liturgie des Présanctifiés, on termine les Typiques comme suit :

TRISAGION ET PRIÈRE DOMINICALE

LECTEUR : Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

LECTEUR : Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs,
et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

PRESBYTEROS  : Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

LECTEUR : Amen.

Kyrie eleison. (12 fois)

Trinité toute-sainte, consubstantielle majesté,
indivisible royauté, source de tout bien,
accorde ta bienveillance au pécheur que je suis,
confirme et instruis mon cœur, écarte de moi toute souillure ;
illumine mon intelligence, pour que sans cesse je te chante et glorifie,
t'adorant et disant : un seul Saint, un seul Seigneur,
Jésus Christ, pour la gloire de Dieu le Père. Amen.

CONGÉ

PRÊTRE : Sagesse.

CHŒUR : Il est digne en vérité de te célébrer, toi qui enfantas Dieu,
bienheureuse à jamais et très pure et Mère de notre Dieu.

PRESBYTEROS  : Très Sainte Mère de Dieu, sauve-nous.

CHŒUR : Toi plus vénérable que les Chérubins
et incomparablement plus glorieuse que les Séraphins,
qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t'exaltons

PRESBYTEROS  : Gloire à toi, Christos notre Dieu, notre espérance, gloire à toi.

CHŒUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.
Kyrie eleison. (3 fois)
Père, bénis.

PRESBYTEROS : Que le Christos notre vrai Dieu,
par l'intercession de sa sainte Mère toute pure et immaculée,
par les prières des saints, glorieux et illustres Apôtres
de Saint(s) ... dont nous célébrons la mémoire en ce jour,
et de tous les saints, ait pitié de nous et nous sauve,
car il est bon et ami des hommes.

CHŒUR : Amen.

LITURGIE DES SAINTS
DONS PRÉSANCTIFIÉS

Si la Liturgie des Présanctifiés n'est pas précédée de None et des Typiques, mais débute directement par les Vêpres, le clergé dit les prières de l’Entrée dans le Sanctuaire avant la Liturgie et le lecteur lit les Prières Initiales avant " Venez, adorons ... ". Le prêtre et le diacre se tiennent devant les portes royales et font trois métanies.

PRIÈRES DE L’ENTRÉE
DANS LE SANCTUAIRE

DIACRE : Bénis, Père.

PRESBYTEROS  : Béni est notre Dieu en tout temps,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

DIACRE : Amen. Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Roi du ciel, Consolateur, Esprit de Vérité.
Toi qui es partout présent et qui remplis tout,
Trésor de grâces et Donateur de vie,
viens et demeure en nous,
purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes,
toi qui es bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous ;
Seigneur, remets-nous nos péchés ;
Maître, pardonne-nous nos iniquités ;
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom.

Kyrie eleison (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ;
donne-nous aujourd’hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs.
Et ne nous soumets pas à l’épreuve, mais délivre-nous du Malin.

PRESBYTEROS  : Car à toi appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint-Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

DIACRE : Amen. Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous,
car pécheurs impuissants nous t’adressons cette supplication :
ô Maître, aie pitié de nous.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Seigneur, aie pitié de nous, car nous avons confiance en toi,
ne t’irrite pas contre nous et ne te souviens pas de nos iniquités,
mais, dans ta tendresse, jette dès maintenant ton regard sur nous
et délivre-nous de nos ennemis.
Car tu es notre Dieu et nous sommes ton peuple,
tous nous sommes l’œuvre de tes mains
et nous invoquons ton Nom.

Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Ouvre-nous la porte de la tendresse, Mère toute bénie de Dieu,
afin qu’espérant en toi, nous ne nous égarions pas,
mais que par toi nous soyons délivrés des malheurs,
car tu es le salut de la race des chrétiens.

Le prêtre et le diacre s’approchent de l’icône du Sauveur, font trois inclinations, baisent l’icône et disent :

CLERGÉ : Nous adorons ton image très pure, Dieu de Bonté,
et nous demandons le pardon de nos fautes, ô Christos Dieu.
Tu as daigné monter volontairement sur la Croix dans ta chair
afin de délivrer de la servitude de l’ennemi ceux que tu as crées.
C’est pourquoi nous te rendons grâces en nous écriant :
Tu as rempli toute chose de joie, ô Notre Sauveur,
venu pour le salut du monde.

Puis ils s’approchent de l’icône de la Mère de Dieu, font trois inclinations, baisent l’icône et disent :

CLERGÉ : Source de tendresse, rends-nous dignes
de ta compassion, ô Mère de Dieu.
Considère ce peuple qui a péché,
manifeste comme toujours ta puissance,
car pleins d’espoir en toi nous te crions :
" Réjouis-toi. " comme l’avait fait jadis Gabriel,
le chef des armées incorporelles.

Ils se saluent mutuellement puis, se tournant vers l’assemblée, ils font une inclination à droite puis à gauche en disant :

CLERGÉ : Pardonnez-nous, frères.

Ils pénètrent ensuite dans le sanctuaire par la porte sud en récitant le Psaume 5, versets 8 à 13 :

CLERGÉ : J’entrerai dans ta maison,
je me prosternerai devant ton temple saint, pénétré de ta crainte.
Seigneur, guide-moi dans ta justice,
à cause de mes ennemis, aplanis devant toi mon chemin,
car il n’y a pas de vérité dans leur bouche,
leur cœur est vanité, leur gosier un sépulcre béant,
leurs langues sont flatteuses.
Juge-les, ô Dieu, pour qu’ils s’effondrent dans leurs intrigues.
À cause du grand nombre de leurs impiétés,
chasse-les, car ils t’ont offensé, Seigneur.
Et que se réjouissent tous ceux qui espèrent en toi ;
ils seront à jamais dans l’allégresse et tu habiteras en eux.
Tous les fervents de ton Nom te loueront, car tu béniras le juste.
Seigneur, comme d’une arme, tu nous a revêtus de bonté.

Les célébrants se prosternent trois fois devant l’autel et baisent celui-ci, ainsi que la croix et l’Évangéliaire. Ils revêtent ensuite leurs ornements. Recevant la bénédiction, le diacre dit à mi-voix : " Prions le Seigneur " et revêt ses ornements. Le prêtre fait un signe de croix sur chacun de ses ornements, baise la croix qui y est brodée et dit à voix basse : " Prions le Seigneur ".

Après avoir revêtu leurs ornements, le prêtre et le diacre se prosternent devant le saint autel en disant :

CLERGÉ : Ô Dieu, purifie-moi, pécheur.

Le prêtre baise l’Évangéliaire, la croix et l’autel. Le diacre baise le coin de l’autel. Le rideau est alors ouvert.

VÊPRES DES
SAINTS DONS PRÉSANCTIFIÉS

Le diacre reçoit la bénédiction du prêtre pour commencer la célébration, sort par la porte nord sur l’ambon et se place devant les portes saintes. Il fait trois métanies et proclame :

DIACRE : Bénis, père.

Le prêtre trace le signe de la Croix avec l'Évangéliaire au-dessus de l'antimension, en disant à haute voix :

PRESBYTEROS : Béni est le règne du Père et du Fils et du Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR ou LECTEUR : Amen.

Le diacre rentre dans le sanctuaire par la porte sud. Si les Heures et les Typiques ont été célébrés, le lecteur commence directement à l’Invitatoire (" Venez, adorons… "). Si la célébration commence par les Vêpres, le lecteur commence par les Prières initiales (" Gloire à toi, notre Dieu… " - voir ci-haut, à None).

CHŒUR : Venez, adorons et prosternons-nous devant Dieu, notre roi.
Venez, adorons et prosternons-nous devant  Christos, notre roi et notre Dieu.
Venez, adorons et prosternons-nous devant Christos lui-même, notre roi et notre Dieu.

PRIÈRES DE VÊPRES

Pendant la lecture du Psaume 103, le prêtre vient devant les portes royales et y récite, à voix basse, les prières de Vêpres, en commençant par la quatrième, les trois premières étant incluses dans les petites litanies séparant la lecture des psaumes du cathisme 18.

PRESBYTEROS : (Quatrième prière de Vêpres)
Toi que célèbrent sans cesse
par des hymnes et des chants de gloire les saintes puissances,
emplis notre bouche de ta louange,
afin que nous puissions magnifier ton saint Nom.
Donne-nous de participer à ton héritage avec tous ceux
qui te craignent et qui gardent tes commandements,
par les prières de la sainte Mère de Dieu et de tous les saints,
car à toi conviennent toute gloire, honneur et adoration,
Père, Fils et Saint Esprit,
et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

(Cinquième prière de Vêpres)
Seigneur, Seigneur,
toi qui tiens toutes choses dans ta main immaculée,
toi qui es longanime envers nous tous,
toi qui regrettes nos iniquités,
souviens-toi de tes largesses et de ta miséricorde.
Visite-nous dans ta bonté,
donne-nous d'échapper encore, pendant le reste de cette journée,
aux embûches du Malin, préserve notre vie de tout danger,
par la grâce de ton très saint Esprit ;
par la miséricorde et l'amour pour les hommes de ton Fils unique,
avec lequel tu es béni, ainsi que ton très saint, bon et vivifiant Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

(Sixième prière de Vêpres)
Dieu grand et admirable,
toi qui dispenses toutes choses
avec une bonté indicible et une providence infinie,
toi qui nous as fait don des biens temporels
et, par les biens déjà accordés,
nous as rendu proche le Royaume promis,
toi qui, au cours de cette journée,
nous as fait éviter toute embûche,
accorde-nous de passer sans reproche
le reste de cette journée en présence
de ta sainte gloire et de te chanter,
toi le seul Dieu bon et ami des hommes ;
car tu es notre Dieu, et nous te rendons gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours
et dans les siècles des siècles. Amen.

(Septième prière de Vêpres)
Dieu grand et sublime, toi le seul immortel,
toi qui demeures dans la lumière inaccessible,
toi qui as créé tout l'univers avec sagesse,
toi qui as séparé la lumière des ténèbres,
toi qui as établi le soleil pour commander au jour,
la lune et les étoiles pour commander à la nuit,
toi qui nous as accordé, à nous qui sommes pécheurs,
de nous présenter à cette heure devant ta Face
pour t'offrir la louange vespérale,
toi-même, Seigneur ami des hommes,
fais que notre prière s'élève comme l'encens devant toi
et reçois-la comme un parfum d'agréable odeur.
Accorde-nous de passer en paix cette soirée et la nuit qui s'avance,
revêts-nous des armes de lumière,
délivre-nous de la peur nocturne,
de toutes choses qui surviennent dans les ténèbres
et fais que le sommeil que tu as accordé comme repos à notre faiblesse
soit préservé de toute image diabolique.
Oui, Maître de l'univers, Donateur des biens,
fais que nous nous souvenions
de ton Nom durant la nuit et que,
illuminés par la méditation de tes commandements,
nous nous relevions l'âme emplie de joie pour glorifier ta bonté,
en présentant à ta miséricorde des demandes et des supplications
pour nos propres fautes et celles de tout ton peuple ;
visite-le dans ta compassion, nous t'en prions,
par les prières de la sainte Mère de Dieu.
Car tu es un Dieu bon et ami des hommes et nous te rendons gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours
et dans les siècles des siècles. Amen.

PSAUME 103

LECTEUR : Bénis le Seigneur, ô mon âme,
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de splendeur et de majesté,
drapé de lumière comme d'un manteau,
tu déploies les cieux comme une tente,
tu bâtis sur les eaux tes chambres hautes.
Tu fais des nuées ton char,
tu t'avances sur les ailes du vent.
Tu prends les vents pour messagers,
pour serviteurs des flammes de feu.
Tu poses la terre sur ses bases,
inébranlable pour les siècles des siècles.
Tu l'avais couverte du manteau de l'océan,
sur les montagnes se tenaient les eaux.
À ta menace elles prennent la fuite,
à la voix de ton tonnerre elles s'échappent.
Elles sautent les montagnes,
elles descendent les vallées,
vers le lieu que tu leur as assigné.
Tu leur mets une limite à ne pas franchir,
qu'elles ne reviennent couvrir la terre.
Dans les ravins tu fais jaillir les sources,
entre les monts ruissellent les eaux.
Elles abreuvent toutes les bêtes des champs,
les onagres y étanchent leur soif.
Les oiseaux des cieux séjournent près d'elles,
sous la ramure ils élèvent les voix.
De tes chambres hautes
tu abreuves les montagnes,
la terre se rassasie du fruit de tes œuvres.
Tu fais croître l'herbe pour le bétail,
et les plantes à l'usage des humains,
pour qu'ils tirent le pain de la terre
et le vin qui réjouit le cœur de l'homme,
pour que l'huile fasse luire les visages
et que le pain fortifie le cœur de l'homme.
Les arbres du Seigneur se rassasient,
les cèdres du Liban qu'il a plantés.
C'est là que nichent les passereaux,
sur les cimes la cigogne a son gîte.
Aux chamois les hautes montagnes,
aux gerboises l'abri des rochers.
Tu fis la lune pour marquer le temps,
le soleil connaît l'heure de son coucher.
Tu poses la ténèbre, c'est la nuit,
toutes les bêtes des forêts s'y remuent.
Les lionceaux rugissent après la proie
et réclament à Dieu leur nourriture.
Quand se lève le soleil, ils se retirent
et vont à leur repaire se coucher.
L'homme sort pour son ouvrage,
faire son travail jusqu'au soir.
Que tes œuvres sont grandes, Seigneur,
toutes avec sagesse tu les fis,
la terre est pleine de tes richesses.
Voici la grande et vaste mer,
où se meuvent des animaux
petits et grands sans nombre.
Les navires la sillonnent,
et le Léviatan que tu formas pour t'en rire.
Tous, ils espèrent de toi,
que tu leur donnes la nourriture en son temps.
Ce que tu donnes, ils le ramassent ;
tu ouvres la main
et tous les êtres sont comblés de tes bienfaits.
Tu caches ta face, ils s'épouvantent,
tu retires leur souffle, ils expirent
et s'en retournent à leur poussière.
Tu envoies ton Esprit, ils sont créés,
tu renouvelles la face de la terre.
Pour les siècles soit la gloire du Seigneur,
que le Seigneur se réjouisse en ses œuvres.
Il regarde la terre, elle tremble,
il touche les montagnes, elles fument.
Je veux louer le Seigneur tant que je vis,
je veux chanter pour mon Dieu tout au long de mes jours.
Puisse mon langage lui plaire,
moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Que les pécheurs disparaissent de la terre,
que les impies ne soient jamais plus.
Bénis le Seigneur, ô mon âme.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

À la fin du Psaume 103, le diacre sort du sanctuaire par la porte nord, et vient à la gauche du prêtre qui, à ce moment-là, a terminé la septième prière sacerdotale. Ils font ensemble trois métanies pendant le triple Alléluia et s'incline l'un devant l'autre. Le prêtre rentre ensuite dans le sanctuaire par la porte sud. S'étant placé sur l'ambon devant les portes saintes, le diacre dit la grande litanie de paix.

GRANDE ECTÉNIE DE PAIX

DIACRE : En paix, prions le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison. (et ainsi pour chaque supplication)

DIACRE : Pour la paix qui vient du ciel et le salut de nos âmes,
prions le Seigneur.

Pour la paix du monde entier, la stabilité des saintes Églises de Dieu
et l'union de tous, prions le Seigneur.

Pour cette sainte maison, pour ceux qui y entrent
avec foi, piété et crainte de Dieu, prions le Seigneur.

Pour notre patriarche (métropolite) N., notre évêque N.,
l'ordre vénérable des prêtres, le diaconat en Christos,
pour tout le clergé et tout le peuple, prions le Seigneur.

Pour notre patrie et pour ceux qui la gouvernent,
prions le Seigneur.

Pour cette ville, pour toute ville et toute contrée,
et pour ceux qui y vivent dans la foi, prions le Seigneur.

Pour des saisons clémentes, l'abondance des fruits de la terre
et des jours de paix, prions le Seigneur.

Pour ceux qui sont en mer, sur les routes et dans les airs,
pour les malades, les prisonniers, pour tous ceux qui peinent
et pour le salut de tous, prions le Seigneur.

Pour être délivrés de toute affliction, inimitié, péril et nécessité,
prions le Seigneur.

Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée,
toute bénie et glorieuse Souveraine,
la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie,
et de tous les Saints, confions-nous nous-mêmes,
les uns les autres et toute notre vie au Christos notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Seigneur compatissant et miséricordieux,
longanime et plein de miséricorde,
prêtre l'oreille à notre prière
et entends la voix de notre supplication.
Fais pour nous un signe un signe en vue de notre salut ;
conduis-nous dans tes voies,
afin que nous marchions dans ta vérité.
Réjouis nos cœurs dans la crainte de ton saint Nom,
car tu es grand et tu fais des merveilles ;
toi seul es Dieu, nul n'est semblable à toi parmi les dieux, Seigneur.
Tu es puissant dans la miséricorde et bon dans ta force
pour secourir, consoler et sauver ceux qui espèrent en ton saint Nom.
Car à toi conviennent toute gloire, honneur et adoration,
Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

Le diacre rentre dans le sanctuaire par la porte sud. Pendant la lecture des Psaumes du Cathisme 18, le prêtre prépare la saint Agneau présanctifié. Le prêtre se prosterne trois fois devant l'autel, prend l'Évangéliaire et le place devant celui-ci ou sur un coté de l’autel. Il déplie l'antimension et il transfère la patène avec l’Agneau présanctifié du tabernacle sur l’antimension. Il se prosterne trois fois devant les saints Dons.

CATHISME 18

Psaume 119

LECTEUR : Vers le Seigneur, dans ma tribulation,
j'ai crié, et il m'a exaucé.
Seigneur, délivre mon âme des lèvres injustes,
la langue trompeuse.
Que te sera-t-il donné, et quelle protection
te sera accordée contre la langue trompeuse ?
Les flèches aiguës du Tout-Puissant,
avec des charbons dévastateurs.
Malheur à moi, car mon exil s'est prolongé.
J'ai demeuré parmi les tentes de Kédar,
mon âme a été longtemps exilée.
Avec ceux qui haïssent la paix, j'étais pacifique ;
quand je leur parlais, ils m'attaquaient sans raison.

Psaume 120

LECTEUR : J'ai levé les yeux vers les montagnes ;
d'où me viendra le secours ?
mon secours vient du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.
Ne permets pas que ton pied soit ébranlé,
et qu'il ne s'assoupisse pas, celui qui te garde.
Non, il ne sommeille ni ne dort,
celui qui garde Israël.
Le Seigneur te gardera,
le Seigneur sera ta protection à ta droite.
De jour, le soleil ne te brûlera pas,
ni la lune pendant la nuit.
Le Seigneur te gardera de tout mal,
il gardera ton âme, le Seigneur.
Le Seigneur gardera ton entrée et ta sortie,
dès maintenant et pour l'éternité.

Psaume 121

LECTEUR : Je me suis réjoui quand on m'a dit :
nous irons à la maison du Seigneur.
Nos pieds se sont arrêtés
dans tes parvis, Jérusalem.
Jérusalem, qui est bâtie comme une ville
dont toutes les parties sont rassemblées dans l'unité.
Là en effet sont montées les tribus,
les tribus du Seigneur,
selon le témoignage donné à Solym,
pour confesser le Nom du Seigneur ;
car les trônes pour le jugement y ont été établis,
les trônes sur la maison de David.
Demandez ce qui procurera la paix à Solym,
et ceux qui t'aiment seront dans l'abondance.
Que la paix advienne en ta force,
et l'abondance dans tes tours.
À cause de mes frères et de mes proches,
j'ai parlé de la paix à ton sujet.
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
j'ai recherché pour toi abondance de biens.

Psaume 122

LECTEUR : Vers toi, j'ai levé les yeux,
vers toi qui habites dans le ciel.
Comme les yeux des serviteurs
sont fixés sur les mains de leurs maîtres,
comme les yeux de la servante
sont fixés sur les mains de sa maîtresse,
ainsi nos yeux sont tournés vers le Seigneur notre Dieu,
jusqu'à ce qu'il ait compassion de nous.
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous,
car nous avons été par trop rassasiés de mépris,
notre âme en a été par trop rassasiée.
À ceux qui sont dans l'abondance, l'opprobre,
aux orgueilleux, le mépris.

Psaume 123

LECTEUR : Si le Seigneur n'avait été en nous,
qu'Israël maintenant le dise,
si le Seigneur n'avait été en nous,
lorsque les hommes s'élevaient contre nous,
alors ils nous dévoraient tout vivants.
Quand leur fureur s'est enflammée contre nous,
alors les eaux nous auraient engloutis.
Notre âme aurait dû passer un torrent,
alors notre âme serait entrée dans un flot irrésistible.
Béni soit le Seigneur
qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents.
Notre âme a été délivrée comme un passereau
du filet des chasseurs ;
le filet a été brisé,
et nous avons été délivrés.
Notre secours est dans le Nom du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

Le diacre sort du sanctuaire, se place devant les portes saintes et dit :

PETITE ECTÉNIE

DIACRE : Encore et encore, en paix, prions le Seigneur

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Faisant mémoire de notre très sainte,
immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine,
la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie,
et de tous les Saints, confions-nous nous-mêmes,
les uns les autres et toute notre vie au Christos notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS: Seigneur, ne nous châtie pas dans ton courroux,
ne nous reprends pas dans ta fureur ;
mais agis envers nous selon ta bonté,
médecin et guérisseur de nos âmes.
Conduis-nous au port de ta volonté.
Illumine les yeux de nos cœurs,
pour que nous connaissions ta vérité.
Accorde-nous de passer le reste de ce jour
et toute notre vie, en paix et sans péché,
par les prières de la sainte Mère de Dieu, et de tous les saints.
Car à toi appartiennent la force, le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

Le diacre rentre dans le sanctuaire. Pendant la lecture de la deuxième stance du Cathisme 18, le prêtre, avec le diacre qui porte le cierge diaconal, encense l'autel et les saints Dons, trois fois de chaque côté, en en faisant trois fois le tour.

Psaume 124

LECTEUR : Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur
sont comme le Mont Sion ;
il sera inébranlable pour l'éternité
celui qui demeure dans Jérusalem.
Elle est entourée de montagnes,
et le Seigneur est autour de son peuple,
dès maintenant et pour l'éternité.
Car le Seigneur ne laissera pas le sceptre
des pécheurs sur l'héritage des justes ;
de peur que les justes n'étendent leurs mains vers l'iniquité.
Fais du bien, Seigneur, à ceux qui sont bons,
et à ceux dont le cœur est droit.
Mais ceux qui s'égarent dans des voies tortueuses,
le Seigneur les chassera avec ceux qui font le mal.
Paix sur Israël.

Psaume 125

LECTEUR : Quand le Seigneur fit revenir les captifs de Sion,
nous avons été comme consolés.
Alors notre bouche s'emplit de joie
et notre langue d'exultation.
Alors on dira parmi les nations :
le Seigneur a fait pour eux des merveilles.
Le Seigneur a fait pour nous des merveilles,
nous avons été remplis de joie.
Fais revenir, Seigneur, nos captifs,
comme des torrents dans le midi.
Ceux qui sèment dans les larmes
moissonneront dans l'allégresse.
Ils s'en allaient en pleurant,
tandis qu'ils jetaient la semence ;
mais ils reviendront avec allégresse,
chargés de leurs gerbes.

Psaume 126

LECTEUR : Si le Seigneur ne bâtit la maison,
en vain se fatiguent les bâtisseurs.
Si le Seigneur ne garde la ville,
en vain toute la nuit veille le gardien.
En vain veillez-vous avant l'aurore
et vous levez-vous à peine reposés,
vous qui mangez le pain de la douleur.
Quand le Seigneur aura donné le sommeil à ses bien-aimés,
voici que l'héritage du Seigneur, ce sera des fils,
la récompense du fruit des entrailles.
Comme des flèches dans la main d'un archer puissant,
tels seront les fils des exilés.
Bienheureux celui qui en a comblé son désir ;
il ne sera pas confondu quand il parlera à ses ennemis
devant les portes de la cité.

Psaume 127

LECTEUR : Bienheureux tous ceux qui craignent le Seigneur,
et marchent dans ses voies.
Tu te nourriras du fruit de ton labeur :
tu seras bienheureux et comblé de biens.
Ton épouse sera comme une vigne féconde,
à l'intérieur de ta maison.
Tes fils seront comme des plants d'olivier autour de ta table.
C'est ainsi que sera béni l'homme
qui craint le Seigneur.
Que le Seigneur te bénisse de Sion,
et puisses-tu voir les biens de Solym tous les jours de ta vie,
et voir les fils de tes fils, paix sur Solym.

Psaume 128

LECTEUR : Ils m'ont souvent combattu depuis ma jeunesse,
qu'Israël le dise ;
ils m'ont souvent combattu depuis ma jeunesse,
mais ils n'ont rien pu contre moi.
Par derrière, les pécheurs ont tramé leurs embûches,
longtemps a duré leur iniquité.
Le Seigneur est juste,
il a brisé la nuque des pécheurs.
Qu'ils rougissent et retournent en arrière,
tous ceux qui haïssent Sion.
Qu'ils soient comme l'herbe des toits,
déjà sèche avant qu'on l'arrache.
Le moissonneur n'en remplit pas sa main,
ni son giron celui qui ramasse les gerbes.
Et ceux qui passent ne disent point :
Que la bénédiction du Seigneur soit sur vous,
nous vous bénissons au Nom du Seigneur.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

Le diacre se place devant les portes saintes.


Dernière édition par Sa Sainteté le Patriarche le Dim 1 Mai - 15:16, édité 1 fois

_________________
Sa Beatitude Paulos III

Archepiskopos de Théodorapolis;
Patriarche Œcuménique;
Episkope du Diocèse de la Ville de Théodorapolis;
Vicaire de Iesos Christos;
Successeur du Prince des Apôtres;
Chef Suprême de l'Eglise Catharodoxe;
Catholice de la Province Patriarcal;
Archepiskope de la Province Patriarcal;
Souverain de l'Etat du Patriarcat;
Serviteur des Serviteurs de Dieu;
Collier et Grand maîtrede l'ordre de Saint Petros
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 2eme Classe de l'Ordre de la Maison de Tzamantouros;
Commandeur Grand Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
avatar
Sa Sainteté le Patriarche

Date d'inscription : 30/07/2015
Messages : 54
Localisation : Theodorapolis
Age : 78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liturgies des Saints Dons Présanctifiés (En semaine durant le Grand Carème)

Message par Sa Sainteté le Patriarche le Dim 1 Mai - 12:45

PETITE ECTÉNIE

DIACRE : Encore et encore, en paix, prions le Seigneur

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Faisant mémoire de notre très sainte,
immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine,
la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie,
et de tous les Saints, confions-nous nous-mêmes,
les uns les autres et toute notre vie au Christos notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS: Seigneur, notre Dieu, souviens-toi de nous,
serviteurs pécheurs et inutiles ;
au moment où nous invoquons ton Nom saint et adorable.
Ne nous confonds pas dans notre attente de ta miséricorde,
mais accorde-nous, Seigneur, tout ce que nous te demandons
pour notre salut et rends-nous dignes de te craindre de tout notre cœur,
et de faire en toute chose ta volonté.
Car tu es un Dieu bon et ami des hommes et nous te rendons gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

Le diacre rentre dans le sanctuaire. Pendant la lecture de la troisième stance du Cathisme 18, le prêtre et le diacre se prosternent trois fois devant les saints Dons. Le prêtre se met à genoux devant l'autel, prend la patène avec les deux mains et la porte sur la table de préparation. Tenant un cierge et l'encensoir, le diacre précède le prêtre en encensant les saints Dons. Le prêtre pose la patène sur la table de préparation et verse le vin et l'eau dans le calice. Il prend l'astérisque et, l'ayant tenu au-dessus de l'encensoir, il le pose sur la patène au-dessus de l'Agneau. Il recouvre la patène et le calice avec les voiles et l'aër, les ayant tenus au-dessus de l'encensoir. À chacune des ces actions, le prêtre dit : "Prions le Seigneur. Kyrie eleison (ou : Seigneur, aie pitié) ". Ensuite, il dit : " Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous ". Puis le diacre pose un cierge allumé devant les saints Dons et le prêtre les encense.  Enfin, le prêtre et le diacre font trois prosternations devant la table de préparation.

Psaume 129

LECTEUR : Des profondeurs, j'ai crié vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute ma voix.
Que tes oreilles soient attentives
à la voix de ma supplication.
Si tu regardes les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui pourra tenir ?
Mais auprès de toi se trouve le pardon.
À cause de ton Nom, je t'ai attendu, Seigneur,
mon âme a attendu ta parole,
mon âme a mis son espérance dans le Seigneur.
Depuis la garde du matin jusqu'à la nuit,
depuis la garde du matin, qu'Israël espère dans le Seigneur.
Car auprès du Seigneur est la miséricorde,
et auprès de lui, une abondante rédemption.
C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.

Psaume 130

LECTEUR : Seigneur, mon cœur ne s'est pas enflé d'orgueil,
et mes yeux ne se sont pas levés ;
je n'ai pas pris un chemin de grandeurs,
ni de merveilles qui me dépassent.
Si je n'ai pas gardé un cœur humble,
si au contraire, j'ai élevé mon âme,
si je ne suis pas resté comme un enfant sevré près de sa mère,
que mon âme reçoive ce qu'elle mérite.
Qu'Israël espère dans le Seigneur,
dès maintenant et pour l'éternité.

Psaume 131

LECTEUR : Souviens-toi, Seigneur, de David, et de toute sa douceur ;
du serment qu'il a fait au Seigneur,
de son vœu au Dieu de Jacob :
" Je n'entrerai pas dans ma maison,
je ne monterai pas sur ma couche,
je n'accorderai pas de sommeil à mes yeux,
ni d'assoupissement à mes paupières,
ni de repos à mes tempes,
jusqu'à ce que je trouve un lieu pour le Seigneur,
un tabernacle au Dieu de Jacob ".
Nous avons entendu dire que son arche était à Ephrata,
nous l'avons trouvée aux champs de la forêt.
Nous entrerons dans son tabernacle,
nous nous prosternerons au lieu où il a posé ses pieds.
Lève-toi, Seigneur, pour entrer dans ton repos,
toi et l'arche de ta sainteté.
Tes prêtres se revêtiront de justice,
et tes saints tressailliront de joie.
À cause de David ton serviteur,
ne repousse pas la face de Christos.
Le Seigneur l'a juré à David en vérité,
et il ne se dédira point :
" J'établirai sur ton trône le fruit de ton sein ;
si tes fils gardent mon testament
et les témoignages que je leur ai enseignés,
éternellement leurs enfants aussi siègeront sur ton trône ".
Car le Seigneur a choisi Sion,
il l'a élue pour demeure.
C'est ici mon repos pour les siècles des siècles,
j'y habiterai, car je l'ai choisie.
Sa porte, je la bénirai de bénédictions,
ses pauvres, je les rassasierai de pain.
Je revêtirai ses prêtres de salut,
et ses saints exulteront de joie.
Là, je ferai se lever la puissance de David,
j'ai préparé une lampe pour Christos.
Je couvrirai ses ennemis de honte,
mais sur lui fleurira ma sainteté.

Psaume 132

LECTEUR : Voyez qu'il est bon, qu'il est doux,
d'habiter en frères tous ensemble.
C'est comme un parfum sur la tête,
qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron,
qui descend sur le bord de son vêtement.
C'est comme la rosée de l'Hermon,
qui descend sur les collines de Sion.
Car le Seigneur y a envoyé la bénédiction ,
et la vie pour les siècles des siècles.

Psaume 133

LECTEUR : Maintenant, bénissez le Seigneur,
vous tous, serviteurs du Seigneur,
qui vous tenez dans la maison du Seigneur,
dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Dans les nuits, levez vos mains vers le sanctuaire,
et bénissez le Seigneur.
Le Seigneur te bénira de Sion,
lui qui a fait le ciel et la terre.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu. (3 fois)

Le prêtre revient devant l’autel, replie l’antimension et repose l’Évangéliaire dessus. Le diacre se place devant les portes saintes.

PETITE ECTÉNIE


DIACRE : Encore et encore, en paix, prions le Seigneur

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Faisant mémoire de notre très sainte,
immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine,
la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie,
et de tous les Saints, confions-nous nous-mêmes,
les uns les autres et toute notre vie au Christos notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Car tu es notre Dieu, toi qui fais miséricorde et qui sauves,
et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen

Le diacre fait l’encensement solennel de toute l’église, pendant que le chœur chante les premiers versets des psaumes du Lucernaire sur le ton indiqué dans le Triode. Entre les dix derniers versets, on intercale des stichères du Triode et du Ménée.

LUCERNAIRE

CHŒUR : Seigneur, je crie vers toi, exauce-moi.
Exauce-moi, Seigneur.
Seigneur, je crie vers toi, exauce-moi.
Entends la voix de ma supplication,
lorsque je crie vers toi.
Exauce-moi, Seigneur.
Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.
Exauce-moi, Seigneur.

Psaume 140

LECTEUR : Place, Seigneur, une garde à ma bouche,
et une porte fortifiée à mes lèvres.
N'incline pas mon cœur vers des paroles perverses,
pour chercher des excuses à mes péchés ;
aux hommes qui commettent l'iniquité,
et aux chefs de leurs choix, je ne me joindrai pas.
Que le juste me reprenne avec miséricorde et me corrige,
mais que l'huile du pécheur ne se répande pas sur ma tête ;
sans cesse à leurs désirs j'oppose ma prière.
Leurs juges ont été précipités contre la pierre ;
ils écoutent mes paroles, car elles sont douces.
Comme une motte éclatée sur le sol,
ainsi leurs os ont été dispersés auprès des enfers.
Vers toi, Seigneur, se tournent mes yeux,
en toi j'ai mis mon espérance, n'enlève pas mon âme.
Garde-moi du piège qu'ils m'ont tendu,
et des embûches de ceux qui commettent l'iniquité.
les pécheurs tomberont dans leur filet ;
pour moi, je demeure solitaire jusqu'à ce que je passe.

Psaume 141

LECTEUR : De ma voix, j'ai crié vers le Seigneur
de ma voix, j'ai supplié le Seigneur.
Je répandrai ma prière en sa présence,
devant lui j'exposerai ma tribulation,
lorsqu'en moi mon esprit défaille ;
toi, tu connais mes sentiers.
Dans la voie où je marche,
ils m'ont caché un piège.
Je cherche à ma droite et je regarde,
et il n'est personne qui me connaisse.
Nulle part, je ne peux fuir,
et personne ne cherche à sauver mon âme.
J'ai crié vers le Seigneur,
j'ai dit : Tu es mon espérance,
ma part dans la terre des vivants.
Sois attentif à ma prière,
car je suis humilié à l'excès ;
délivre-moi de ceux qui me donnent la chasse,
car ils sont plus forts que moi.
Fais sortir de prison mon âme,
pour que je confesse ton Nom.

CHŒUR : (premier stichère)

LECTEUR : Les justes sont dans l'attente à mon sujet,
jusqu'à ce que tu m'accordes ma récompense.

CHŒUR : (deuxième stichère)

Psaume 129

LECTEUR : Des profondeurs, j'ai crié vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute ma voix.

CHŒUR : (troisième stichère)

LECTEUR : Que tes oreilles soient attentives à la voix de ma supplication.

CHŒUR : (quatrième stichère)

LECTEUR : Si tu regardes les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui pourra tenir ?
Mais auprès de toi se trouve le pardon.

CHŒUR : (cinquième stichère)

LECTEUR : À cause de ton Nom, je t'ai attendu,
Seigneur, mon âme a attendu ta parole,
mon âme a mis son espérance dans le Seigneur.

CHŒUR : (sixième stichère)

LECTEUR : Depuis la garde du matin jusqu'à la nuit,
depuis la garde du matin,
qu'Israël espère dans le Seigneur.

CHŒUR : (septième stichère)

LECTEUR : Car auprès du Seigneur est la miséricorde,
et auprès de lui, une abondante rédemption.
C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.

CHŒUR : (huitième stichère)

Psaume 116

LECTEUR : Louez le Seigneur, toutes les nations,
célébrez-le, tous les peuples.

CHŒUR : (neuvième stichère)

LECTEUR : Car puissante a été sa miséricorde envers nous,
et la vérité du Seigneur demeure dans les siècles.

CHŒUR : (dixième stichère)

LECTEUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit ;
maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

CHŒUR : (Théotokion selon le Ménée)

ENTRÉE ET HYMNE DU SOIR

Le diacre ouvre les portes saintes. Le prêtre et le diacre font trois métanies et baisent l’autel. Le diacre prend l’encensoir, demande la bénédiction du prêtre et si l’Évangile doit être lu, il reçoit du prêtre l’Évangéliaire. Le diacre et le prêtre contournent l’autel par la droite et se rendent sur l’ambon.

DIACRE : Prions le Seigneur.

PRESBYTEROS: Le soir, le matin et à midi,
nous te louons, nous te bénissons,
nous te rendons grâces et nous te prions,
Maître de l’univers, Seigneur ami des hommes :
Fais que notre prière s’élève comme l’encens devant toi
et ne laisse pas nos cœurs incliner
aux paroles et aux pensées malignes,
mais délivre-nous de tout ce qui porte atteinte à nos âmes.
Vers toi, Seigneur, s’élèvent nos regards
et en toi nous mettons notre espérance, ô notre Dieu,
car à toi conviennent toute gloire, honneur
et adoration, Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

DIACRE : Amen.

Le diacre encense les icônes du Sauveur et de la Mère de Dieu ainsi que le prêtre, il élève l’orarion vers l’Orient et dit :

DIACRE : Bénis, père, la sainte entrée.

DIACRE : Bénis est l’entrée dans ton sanctuaire en tout temps,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Le diacre s’avance au milieu des porters saintes, trace un signe de croix avec l’encensoir (ou élève l’Évangéliaire) et dit :

DIACRE : Sagesse. Tenons-nous droit.

CHŒUR : Lumière joyeuse de la sainte gloire du Père immortel,
céleste, saint, bienheureux, ô Iesos Christos.
Parvenus au coucher du soleil,
contemplant la lumière vespérale,
chantons le Père et le Fils et le Saint-Esprit, Dieu.
Tu es digne dans tous les temps
d'être célébré par les voix saintes, ô Fils de Dieu,
Auteur de vie, aussi le monde te glorifie.

Le diacre rentre dans le sanctuaire par les portes saintes, encense l’autel et la chaire, se place à gauche de celle-ci et se tourne vers l’Occident. Le prêtre baise les icônes des protes saintes, entre dans le sanctuaire, baise l’autel et se place à la droite de la chaire, se tournant vers l’Occident.

PROKIMENA ET LECTURES

À la fin de l’hymne vespérale, le lecteur se place au milieu de l’église, face aux portes saintes.

DIACRE : Soyons attentifs.

PRÊTRE : Paix à tous.

LECTEUR : Et à ton esprit.

DIACRE : Soyons attentifs.

LECTEUR : Le Prokimenon dans le ton ...

Le lecteur proclame ou chante le premier prokimenon, en alternance avec le chœur.

DIACRE : Sagesse.

LECTEUR : Lecture du livre de la Genèse (ou de l’Exode).

DIACRE : Soyons attentifs.

Le lecteur lit la première lecture. Le diacre ferme les portes saintes et pose un chandelier sur l’Évangéliaire. À la fin de la lecture, le diacre ouvre les portes saintes.

DIACRE : Soyons attentifs.

LECTEUR : Le Prokimenon dans le ton ...

Le lecteur chante le second prokimenon, en alternance avec le chœur. Le diacre dit au prêtre : " Ordonne ". Le prêtre prend l'encensoir et le chandelier et dit :

PRESBYTEROS: Sagesse. Tenons-nous bien.

Le prêtre se tourne vers les fidèles agenouillés (pratique slave) ou debout (pratique grecque), trace un signe de croix avec le chandelier et l’encensoir et dit :

PRESBYTEROS : La Lumière du Christos illumine tous les hommes.

Le prêtre rentre dans le sanctuaire et le diacre ferme les portes.

LECTEUR : Lecture des Proverbes (ou de Job).

DIACRE : Soyons attentifs.

Le lecteur lit la deuxième lecture. À la fin de la lecture :

PRESBYTEROS : Paix à toi.

LECTEUR : Et à ton esprit.

ENCENSEMENT SOLENNEL

Le diacre ouvre les portes saintes.

DIACRE : Sagesse.

Le prêtre encense l'autel pendant le chant des versets du Psaume 140. Le peuple est à genoux.   Au dernier verset, le prêtre donne l'encensoir au diacre, qui encense la table de préparation, sur laquelle se trouvent les saints Dons. Pendant ce temps, le prêtre se met à genoux devant l'autel. Il existe plusieurs usages pour le chant des versets : le refrain " Que ma prière s'élève... " peut être chanté par le chœur, tandis qu'un lecteur psalmodie les versets ; ou le prêtre chante les versets, tandis que le chœur chante le refrain ; ou encore vice-versa.

Versets du Psaume 140

Verset 1 : Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

Refrain : Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

Verset 2 : Seigneur je crie vers toi, exauce-moi ;
entends la voix de ma supplication, lorsque je crie vers toi.

Refrain : Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

Verset 3 : Place, Seigneur, une garde à ma bouche,
et une porte fortifiée à mes lèvres.

Refrain : Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

Verset 4 : N'incline pas mon cœur vers des paroles perverses,
pour chercher des excuses à mes péchés.

Refrain : Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

Pour terminer, on répète le premier verset :

Que ma prière s'élève comme l'encens devant toi,
et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

PRIÈRE DE SAINT ÉPHREM

PRESBYTEROS : Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi.

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
(Prosternation)

Les jours prescrits par le Typikon, on lit l'Épître et l’Évangile, ou l’Évangile seul (les trois premiers jours de la Semaine Sainte). En l'absence de lectures, on continue avec l'Ecténie de supplication.

ÉPÎTRE ET ÉVANGILE

DIACRE  : Soyons attentifs.

PRESBYTEROS : Paix à tous.

LECTEUR : Et à ton esprit.

DIACRE : Sagesse.

LECTEUR : Le Prokimenon dans le ton…

Le lecteur, alternant avec le chœur, proclame ou chante le Prokimenon du jour.

DIACRE : Sagesse.

LECTEUR : Lecture de l'Épître du saint Apôtre N… aux NN…

DIACRE : Soyons attentifs.

Le lecteur lit l'Épître du jour.

PRESBYTEROS : Paix à toi.

LECTEUR : Et à ton esprit.

DIACRE : Sagesse.

LECTEUR : Alléluia, alléluia, alléluia

Le lecteur lit les versets indiqués, entre lesquels le chœur chante " Alléluia ". Le diacre encense l’autel, la table de préparation, le sanctuaire, l’iconostase et le peuple.

PRESBYTEROS : Fais luire dans nos cœurs la lumière incorruptible
de la connaissance de ta divinité, ô Seigneur, ami des hommes,
et ouvre les yeux de notre intelligence
pour que nous comprenions ton message évangélique.
Inspire-nous aussi la crainte de tes saints commandements,
afin que nous menions une vie spirituelle,
ayant foulé aux pieds tout désir charnel,
ne pensant et n’agissant qu’à la seule fin de te plaire.
Car tu es l’illumination de nos âmes et de nos corps, ô Christos Dieu,
et nous te rendons gloire, avec ton Père éternel
et ton Esprit très Saint, bon et vivifiant,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

L’encensement terminé, le diacre s’incline devant le prêtre et, montrant de l’étole (orarion) l’Évangéliaire, lui dit à voix basse :

DIACRE : Bénis, Père, celui qui va annoncer l’Évangile
selon le saint apôtre et évangéliste N…

PRESBYTEROS : Que Dieu, par l’intercession du saint et glorieux apôtre et évangéliste N…,
t’accorde d’annoncer la Bonne Nouvelle avec force,
pour l’accomplissement de l’Évangile de son Fils Bien-Aimé,
notre Seigneur Iesos-Christos.

Le prêtre remet l’Évangéliaire au diacre ; celui-ci sort par les portes saintes, portant l’Évangéliaire, et se rend à l’ambon

PRÊTRE : Sagesse. Tenons-nous droit.
Écoutons le Saint Évangile. Paix à tous.

CHŒUR : Et à ton esprit.

DIACRE : Lecture du saint Évangile selon N...

CHŒUR : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi.

PRESBYTEROS : Soyons attentifs.

Le diacre lit l'Évangile. Le chœur chante, après la lecture :

CHŒUR : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi.

Le diacre rentre dans le sanctuaire par les portes royales et remet l’Évangéliaire au prêtre, qui bénit le diacre :

PRESBYTEROS : Paix à toi qui annonces la Bonne Nouvelle.

Le prêtre ferme les portes saintes et déplie l'antimension (si tel est l'usage local, on peut fermer les portes saintes juste avant l'Ecténie des Catéchumènes). Le diacre reprend sa place devant les portes saintes.

ECTÉNIE DE SUPPLICATION

DIACRE : Disons tous de toute notre âme
et de tout notre esprit, disons :

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Seigneur tout-puissant, Dieu de nos pères,
nous te prions, écoute-nous et aie pitié de nous.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Aie pitié de nous, ô Dieu, selon ta grande miséricorde,
nous te prions, écoute-nous et aie pitié.

CHŒUR : Kyrie eleison. (3 fois) (et ainsi après chaque supplication)

DIACRE : Nous te prions encore pour notre métropolite N…,
notre évêque N… et pour tous nos frères en Christ.

Nous te prions encore pour notre patrie et pour ceux qui la gouvernent.

Nous te prions encore pour nos frères les prêtres, les diacres,
les moines et les moniales, et pour toute notre fraternité dans le Christos.

Nous te prions encore pour les membres de cette paroisse,
et les habitants de cette ville,
qu'ils obtiennent miséricorde, vie, paix, santé, salut, protection,
pardon et rémission des péchés.

Nous te prions encore pour les très saints patriarches de bienheureuse mémoire,
pour les fondateurs de ce saint temple,
pour tous nos pères et frères défunts qui reposent ici
et pour les défunts catharodoxes du monde entier.

Nous te prions encore pour les bienfaiteurs de ce saint et vénérable temple,
pour ceux qui apportent des dons, pour tous ceux qui y travaillent et qui y chantent,
et pour tout le peuple ici présent qui attend de toi grande et abondante miséricorde.

PRESBYTEROS : Seigneur notre Dieu, reçois cette prière instante de tes serviteurs
et aie pitié de nous selon ta grande miséricorde ;
et accorde-nous tes bienfaits, ainsi qu'à tout ton peuple,
qui attend de toi une abondante miséricorde.
Car tu es un Dieu plein de miséricorde et d'amour pour les hommes,
et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

ECTÉNIES DES CATÉCHUMÈNES

Les portes royales sont refermées. Le prêtre achève de déplier l'antimension.

DIACRE : Catéchumènes, priez le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison. (et ainsi après chaque supplication)

DIACRE : Fidèles, prions pour les catéchumènes.

Afin que le Seigneur leur fasse miséricorde

Qu'il leur enseigne la parole de vérité.

Qu'il leur révèle l'Évangile de justice.

Qu'il les unisse à son Église sainte, catholique et apostolique.

Sauve-les, aie pitié d'eux, secours-les et garde-les, ô Dieu, par ta grâce.

Catéchumènes, inclinez la tête devant le Seigneur.

CHŒUR : Devant toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Dieu, notre Dieu, Auteur et Créateur de l'univers,
toi qui veux que tous les hommes soient sauvés
et parviennent à la connaissance de la vérité,
jette les yeux sur tes serviteurs les catéchumènes.
Délivre-les de l'antique égarement et des embûches de l'adversaire ;
appelle-les à la vie éternelle ; illumine leurs âmes et leurs corps ;
agrège-les à ton saint troupeau sur lequel ton saint Nom est invoqué.

Afin qu'eux aussi glorifient avec nous
ton Nom très vénérable et magnifique,
Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

À partir du mercredi de la mi-Carême, on prie pour ceux qui, au cours des prochaines fêtes de Pâques, vont recevoir le sacrement de la sainte illumination :

DIACRE : Vous tous qui vous préparez à la sainte illumination, approchez.
Vous tous qui vous préparez à la sainte illumination, priez le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison. (et ainsi après chaque supplication)

DIACRE : Fidèles, pour tous nos frères qui se préparent à la sainte illumination
et pour leur salut, prions le Seigneur.

Afin que le Seigneur notre Dieu les affermisse et les fortifie.

Qu'il les éclaire par l'illumination de la connaissance et de la piété.

Qu'il les juge dignes, au temps fixé, du bain de la nouvelle naissance,
de la rémission des péchés et du vêtement d'incorruptibilité.

Qu'il les fasse renaître par l'eau et l'Esprit.

Qu'il leur accorde la plénitude de la foi.

Qu'il les agrège à son troupeau saint et élu.

Sauve-les, aie pitié d'eux, secours-les
et garde-les, ô Dieu, par ta grâce.

Vous qui vous préparez à la sainte illumination,
inclinez la tête devant le Seigneur.

CHŒUR : Devant toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Fais luire, Maître, ta Face sur ceux qui se préparent à la sainte illumination
et qui désirent se défaire de la souillure du péché.
Illumine leur esprit, confirme-les dans la foi,
affermis-les dans l'espérance, perfectionne-les dans l'amour,
manifeste-les comme membres précieux de Christos,
lui qui s'est donné en offrande pour nos âmes.
Car tu es notre illumination et nous te rendons gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

LITURGIE DES FIDÈLES

PRIÈRES POUR LES FIDÈLES

DIACRE : Nous tous, fidèles, encore en encore,
en paix prions le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous
et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Sagesse.

PRESBYTEROS: Dieu grand et digne de toute louange,
toi qui, par la mort vivifiante de Christos,
nous as fait passer de la corruption à l'incorruption,
libère tous nos sens des passions
qui mènent à la mort et donne-leur pour guide la sagesse ;
que l'œil s'abstienne de tout regard mauvais,
que l'oreille soit inaccessible aux propos vains,
que la langue soit purifiée de toute parole inconvenante.
Rends pures nos lèvres qui te louent, Seigneur.
Fais que nos mains s'abstiennent de toute œuvre perverse
et n'accomplissent que les œuvres qui te plaisent.
Et affermis, Seigneur, par ta grâce,
nos membres et notre intelligence.
Car à toi conviennent toute gloire, honneur et adoration,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

DIACRE : Encore en encore, en paix prions le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous
et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Sagesse.

PRESBYTEROS : Maître saint et infiniment bon, toi qui es riche en miséricorde,
nous te supplions : aie pitié de nous, pécheurs,
et rends-nous dignes de recevoir ton Fils unique,
notre Dieu, le Roi de gloire.
Car voici que son Corps très pur et son Sang vivifiant vont,
à cet instant, faire leur entrée pour être déposés sur cette table sainte,
invisiblement escortés par la multitude des armées célestes.
Accorde-nous d'y communier sans encourir de condamnation
afin que, les yeux de notre intelligence étant illuminés par eux,
nous devenions fils de la lumière et du jour.
Selon le don de Christos, avec lequel Tu es béni,
ainsi que ton très saint, bon et vivifiant Esprit,
maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

Le diacre rentre dans le sanctuaire et ouvre les Portes Royales et procède à l'encensement du sanctuaire et des fidèles, tout en récitant le Psaume. 50, tandis que le chœur chante l'hymne " Maintenant les puissances célestes... ".

PRESBYTEROS : Maintenant les puissances célestes
célèbrent invisiblement avec nous.
Car voici que s'avance le Roi de gloire.
Voici avec son escorte,
le Sacrifice mystique déjà accompli.

DIACRE : Approchons-nous avec foi et amour,
afin de devenir participants de la vie éternelle.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Cette prière est répétée trois fois.

Le prêtre et le diacre font trois prosternations devant l'autel. Le prêtre baise l'antimension et l'autel, et le diacre baise l'autel, puis ils se rendent à la table de préparation. Là, ils disent trois fois : "Ô Dieu, purifgie-moi, pécheur", en se prosternant. Le prêtre encense les saints Dons, donne l'encensoir au diacre et pose l'aër sur l'épaule gauche de celui-ci.   Le prêtre prend la patène et le calice. Le diacre précède le prêtre en encensant les saints Dons. Le prêtre et le diacre rentre au sanctuaire sans rien dire.

CHŒUR : Maintenant les puissances célestes
célèbrent invisiblement avec nous.
Car voici que s'avance le Roi de gloire.
Voici avec son escorte,
le Sacrifice mystique déjà accompli.

Tandis que le prêtre rentre au sanctuaire avec les saints Dons, le chœur achève :

Approchons-nous avec foi et amour,
afin de devenir participants de la vie éternelle.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Le prêtre dépose la patène et le calice sur l'antimension, enlève les voiles, prend l'aër, le tient au-dessus de l'encensoir, en recouvre les saints Dons et les encense.

PRIÈRE DE SAINT ÉPHREM

PRESBYTEROS: Seigneur et Maître de ma vie,
l'esprit d'oisiveté, de domination,
de découragement et de paroles faciles,
éloigne de moi. (Prosternation)

L'esprit de pureté, d'humilité,
de patience et de charité,
donne à ton serviteur. (Prosternation)

Oui, Seigneur et Roi,
donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
(Prosternation)

Le prêtre ferme les Portes Royales et le rideau. Le diacre se rend sur l’ambon.

ECTÉNIE DES DEMANDES

DIACRE : Accomplissons notre prière vespérale au Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison. (et ainsi après chaque supplication)

DIACRE : Pour les Dons précieux offerts et présanctifiés, prions le Seigneur.

Afin que notre Dieu ami des hommes, qui a reçu ces Dons à son autel saint,
céleste et invisible, comme un parfum d'agréable odeur spirituelle,
nous envoie en retour la grâce divine et le don du Saint Esprit,
prions le Seigneur.

Pour être délivrés de toute affliction, colère, péril et nécessité,
prions le Seigneur.

Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

Demandons au Seigneur que ce soir tout entier soit parfait,
saint, paisible et sans péché.

CHŒUR : Accorde, Seigneur. (et ainsi après chaque supplication)

Demandons au Seigneur un ange de paix, guide fidèle,
gardien de nos âmes et de nos corps.

Demandons au Seigneur pardon et rémission de nos péchés
et de nos transgressions.

Demandons au Seigneur ce qui est bon et utile à nos âmes
et la paix pour le monde.

Demandons au Seigneur d'achever notre vie dans la paix et la pénitence.

Demandons au Seigneur une fin catharodoxe sans douleur,
sans honte, paisible, et notre justification devant son trône redoutable.

Ayant demandé l'unité de la foi et la communion du Saint Esprit,
confions-nous nous-mêmes, les uns les autres
et toute notre vie au Christos notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Dieu des mystères ineffables et invisibles,
toi en qui sont les trésors cachés de la sagesse et de la connaissance,
tu nous as révélé le service de cette liturgie et,
à cause de ton immense amour pour les hommes,
tu nous as établis, nous pécheurs,
pour t'offrir des dons et des sacrifices pour nos propres péchés
et pour les transgressions du peuple.
Ô Roi invisible qui fais des œuvres sans nombre,
grandioses, insondables, glorieuses et sublimes,
jette les yeux sur nous, tes indignes serviteurs,
qui, comme les chérubins devant ton trône,
nous tenons devant ce saint autel
sur lequel repose ton Fils unique, notre Dieu,
dans les Mystères redoutables qui y sont déposés.
Nous ayant libérés de toute impureté,
nous et tout ton peuple fidèle,
sanctifie nos âmes et nos corps de façon inaliénable,
afin que, participant à ces divins Mystères
avec une conscience pure,
un visage qui n'ait point à rougir et un cœur illuminé,
nous soyons vivifiés par eux
et nous nous unissions à Christos lui-même,
notre vrai Dieu qui a dit :
" Celui qui mange ma Chair et boit mon Sang
demeure en moi et moi en lui. "
Ainsi, Seigneur, ton Verbe habitant en nous
et marchant au milieu de nous,
nous deviendrons le temple
de ton très saint Esprit digne d'adoration,
et, délivrés de toute embûche diabolique
dans nos actes, nos paroles et nos pensées,
nous obtiendrons les biens que tu nous as promis
avec tous les saints qui te furent agréables
depuis le commencement des siècles.

Et rends-nous dignes, Maître, d'oser avec confiance et
sans encourir de condamnation, t'appeler Père,
toi le Dieu du ciel, et dire :

PRIÈRE DOMINICALE

CHŒUR : Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne arrive, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,
remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs,
et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

PRESBYTEROS: Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

PRÊTRE : Paix à tous.

CHŒUR : Et à ton esprit

DIACRE : Inclinons la tête devant le Seigneur.

CHŒUR : Devant toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Ô Dieu, toi qui seul es bon et compatissant,
toi qui habites au plus haut des cieux
et considères ce qui est humble,
regarde d'un œil miséricordieux tout ton peuple et garde-le.
Rends-nous tous dignes de participer sans encourir de condamnation
à tes saints Mystères vivifiants ici présents ;
car c'est devant toi que nous inclinons la tête,
attendant de toi une abondante miséricorde.
Par la grâce, les largesses et l'amour pour les hommes de ton Fils unique,
avec lequel tu es béni, ainsi que ton très saint, bon et vivifiant Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

PRÊTRE : Sois attentif, Seigneur Iesos Christos, notre Dieu,
du haut de ta sainte demeure et du trône de gloire de ton Royaume,
et viens nous sanctifier, toi qui sièges au ciel avec le Père
et qui es invisiblement présent ici avec nous.
Daigne nous distribuer de ta main puissante
ton Corps très pur et ton Sang précieux, et, par nous, à tout le peuple.

SANCTUS

Le prêtre et le diacre font trois métanies en disant à chaque fois " Ô Dieu, purifie-moi, pécheur, et aie pitié de moi ". Le prêtre touche ensuite les Dons présanctifiés en-dessous de l'aër qui les recouvre.

DIACRE : Soyons attentifs.

PRESBYTEROS : Les saints Dons présanctifiés aux saints.

CHŒUR : Un seul est saint, un seul est Seigneur,
Jésus Christ, à la gloire de Dieu le Père. Amen.

Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Quand on célèbre une fête et qu'une Épître et un Évangile ont été lus, on ajoute un autre verset de communion. Le prêtre enlève maintenant l'aër et l'astérisque et fractionne l'Agneau en quatre parts.

DIACRE : Fractionne, Père, le saint Pain.

PRESBYTEROS : L'Agneau de Dieu est fractionné et partagé ;
il est fractionné mais non divisé ;
il est toujours mangé mais ne s'épuise jamais,
et il sanctifie ceux qui y communient.

Le prêtre dépose la parcelle IC dans le calice et il y verse l'eau chaude (zéon), en silence. Il divise ensuite la parcelle marquée XC en autant de parcelles qu'il y a de concélébrants.

DIACRE : Remplis, Père, le saint calice.

Tous se prosternent devant l’autel en disant :

PRESBYTEROS : Oublie, remets, purifie et pardonne, ô Dieu,
toutes nos transgressions volontaires et involontaires,
commises en paroles et en actes, sciemment et par inadvertance ;
pardonne-les nous, car tu es bon et ami des hommes.

Les membres du clergé qui vont communier se saluent mutuellement et s'inclinent vers le peuple, disant :

Pardonnez-moi, pères et frères.

PRESBYTEROS : Diacre, approche.

DIACRE : Voici que je m’approche du Christ, Roi immortel et notre Dieu.
Donne-moi, Père, le Corps très pur et le Sang précieux
de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ,
pour la rémission de mes péchés et la vie éternelle.

Le prêtre lui donne une parcelle des saints Dons en disant :

PRESBYTEROS : Au diacre N…, sont donnés le Corps très pur et le Sang précieux
de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Iesos-Christos,
pour la rémission de ses péchés et la vie éternelle.

Le diacre baise la main du prêtre et l’antimension en recevant les saints Dons. Le prêtre prend une parcelle des saints Dons et baise l’antimension, en disant :

Voici que je m'approche du Christos, Roi immortel et notre Dieu.
Le Corps très pur et le Sang très précieux de notre Seigneur,
Dieu et Sauveur Iesos Christos me sont donnés à moi N..., prêtre,
pour la rémission de mes péchés et la vie éternelle.

PRIÈRE AVANT LA COMMUNION

TOUS : Je crois, Seigneur, et je confesse que tu es en vérité le Christ,
le Fils du Dieu vivant, venu dans le monde
pour sauver les pécheurs dont je suis le premier.
Je crois encore que ceci même est ton Corps très pur
et que ceci même est ton Sang précieux.
Je te prie donc : aie pitié de moi et
pardonne-moi mes fautes volontaires et involontaires,
commises en paroles et en actes, sciemment et par inadvertance,
et rends-moi digne de participer, sans encourir de condamnation,
à tes Mystères très purs, pour la rémission de mes péchés
et pour la vie éternelle. Amen.

À ta cène mystique, Fils de Dieu, reçois-moi aujourd'hui.
Je ne révèlerai pas le Mystère à tes ennemis ;
je ne te donnerai pas le baiser comme Judas,
mais comme le Larron je te confesse :
souviens-toi de moi, Seigneur, dans ton Royaume.

Que la participation à tes saints Mystères, Seigneur,
ne me soit ni jugement ni condamnation,
mais la guérison de mon âme et de mon corps. Amen.

Le presbyteros et le diacre communient aux saints Dons et boivent ensuite au calice par trois fois en silence, sauf celui qui va consommer les saints Dons. Le prêtre fractionne ensuite les deux parcelles restantes en autant de morceaux nécessaires pour la communion des fidèles. Il les dépose dans le calice et le couvre du voile de communion, sur lequel il pose la cuillère. Le prêtre remet le calice au diacre, qui sort par les portes royales et présente le calice au peuple qui se prosterne.

DIACRE : Avec crainte de Dieu, foi et amour, approchez.

CHŒUR : Je bénirai le Seigneur en tout temps.
Sa louange sera sans cesse en ma bouche.

Pendant la communion des fidèles, le chœur chante :

CHŒUR : Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon.

PRESBYTEROS : Le serviteur (la servante) de Dieu N… communie
aux précieux et saints Corps et Sang de notre Seigneur,
Dieu et Sauveur Iesos Christos,
pour la rémission des péchés et la vie éternelle.

Une fois la communion terminée :

PRESBYTEROS : Ceci a touché vos lèvres, vos iniquités sont enlevées
et vos péchés effacés.

CHŒUR : Alléluia, alléluia, alléluia.

Le prêtre rentre au sanctuaire. Il place les voiles sur la patène et le calice. Il dit, en bénissant le peuple :

PRESBYTEROS : Ô Dieu, sauve ton peuple et bénis ton héritage.

CHŒUR : Goûtez au Pain céleste, au Calice de vie.
Voyez combien le Seigneur est bon.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Le prêtre encense trois fois le calice en silence, puis il donne la patène au diacre qui la porte à la table de préparation. Le prêtre se tourne vers le peuple et les bénit avec le calice. Pendant que le choeur chante la prière qui suit la communion, le prêtre porte le calice à la table de préparation et l'encense. Le diacre se place devant les portes royales.

PRESBYTEROS: Béni est notre Dieu en tout temps,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

Que nos lèvres s'emplissent de ta louange, Seigneur,
afin que nous chantions ta gloire,
car tu nous as jugés dignes de communier
à tes saints, divins, immortels et vivifiants Mystères.
Garde-nous dans ta sainteté,
afin que le jour entier nous apprenions ta justice.
Alléluia, alléluia, alléluia.

ECTÉNIE FINALE

DIACRE : Tenons-nous bien.
Ayant participé aux Mystères redoutables Christos,
Mystères divins, saints, immaculés, immortels, célestes et vivifiants,
rendons grâces au Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous,
ô Dieu, par ta grâce.

CHŒUR : Kyrie eleison.

DIACRE : Ayant demandé que ce soir tout entier
soit parfait, saint, paisible et sans péché,
confions-nous nous-mêmes, les uns les autres,
et toute notre vie au Christ notre Dieu.

CHŒUR : À toi, Seigneur.

PRESBYTEROS : Nous te rendons grâces, Dieu sauveur de l'univers,
pour tous les bienfaits que tu nous as accordés
et pour la communion aux saints Corps et Sang de Christos.
Nous te prions, Maître ami des hommes :
garde-nous à l'ombre de tes ailes
et accorde-nous, jusqu'à notre dernier souffle,
de communier dignement à tes saints Mystères
pour l'illumination de nos âmes et de nos corps
et l'héritage du Royaume céleste.

Après avoir plié l'antimension, le prêtre trace avec l'Évangéliaire un signe de croix sur l'autel en disant :

PRESBYTEROS : Car tu es notre sanctification, et nous te rendons gloire,
Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

PRIÈRE DE L’AMBON

Le prêtre se place au milieu de l'église.

PRESBYTEROS : Sortons en paix.

CHŒUR : Au Nom du Seigneur.

DIACRE : Prions le Seigneur.

CHŒUR : Kyrie eleison.

PRESBYTEROS : Maître tout-puissant, toi qui as crée tout l'univers avec sagesse,
toi qui, dans ton ineffable providence et ton immense bonté,
nous as amenés à ces jours très saints
pour la purification de nos âmes et de nos corps,
pour la maîtrise de nos passions
et dans l'espérance de la Résurrection,
toi qui, après quarante jours, as confié à ton serviteur Moïse
les tables de la Loi, texte gravé par ta main divine,
toi-même, accorde-nous aussi dans ta bonté de mener le bon combat,
d'achever la course du jeûne, de garder intègre la foi,
d'écraser la tête des dragons invisibles
et d'apparaître victorieux du péché
en parvenant sans encourir de condamnation
à vénérer ta sainte Résurrection.
Car ton Nom très vénérable et magnifique est béni et glorifié,
Père, Fils et Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Le prêtre rentre au sanctuaire par les portes saintes et le diacre par la porte nord. Le diacre s'approche de l'autel et incline la tête pendant que le prêtre le bénit en disant :

PRESBYTEROS : Seigneur notre Dieu, toi qui nous as amenés à ces jours très saints
et qui nous as fait communier à tes redoutables Mystères,
agrège-nous à ton saint troupeau et fais de nous les héritiers de ton Royaume,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

DIACRE : Amen.

Le diacre se rend à la table de préparation où il consumme les saints Dons.

CHŒUR : Que le Nom du Seigneur soit béni dès maintenant et à jamais. (3 fois)

LECTEUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

PSAUME 33

LECTEUR OU CHŒUR :

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sera sans cesse en ma bouche.
Mon âme se glorifiera dans le Seigneur ;
qu'ils m'entendent, les doux, et se réjouissent.

Magnifiez avec moi le Seigneur,
et exaltons tous ensemble son Nom.
J'ai cherché le Seigneur, et il m'a exaucé,
il m'a délivré de toutes mes tribulations.

Approchez-vous de lui, et soyez illuminés,
et vos visages ne seront pas couverts de honte.
Voici un pauvre qui a crié, et le Seigneur l'a exaucé ;
de toutes ses tribulations il l'a sauvé.

L'ange du Seigneur établira son camp
autour de ceux qui le craignent, et il les délivrera.
Goûtez et voyez combien le Seigneur est doux ;
bienheureux l'homme qui met en lui son espérance.

Craignez le Seigneur, vous, ses saints,
car rien ne manque à ceux qui le craignent.
Les riches sont devenus pauvres et affamés,
mais ceux qui cherchent le Seigneur ne seront privés d'aucun bien.

Venez, mes fils, écoutez-moi ;
je vous enseignerai la crainte du Seigneur.
Quel est l'homme qui veut la vie,
qui désire voir des jours de bonheur ?

Garde ta langue du mal,
et tes lèvres, pour qu'elles ne disent pas de fourberie ;
détourne-toi du mal, et fais le bien,
cherche la paix et poursuis-la.

Les yeux du Seigneur sont sur les justes ;
et ses oreilles sont attentives à leur supplication.
Mais la face du Seigneur se tourne contre ceux qui font le mal,
pour retrancher de la terre leur souvenir.

Les justes ont crié, et le Seigneur les a exaucés,
il les a délivrés de toutes leurs tribulations.
Le Seigneur est proche de ceux qui ont le cœur brisé,
et il sauvera ceux qui sont humbles en esprit.

Nombreuses sont les tribulations des justes,
mais de toutes le Seigneur les délivrera.
Le Seigneur veille sur tous leurs os,
pas un ne sera brisé.

Funeste sera la mort des pécheurs,
et ceux qui haïssent le juste trébucheront.
Le Seigneur rachètera l'âme de ses serviteurs ;
ils ne trébucheront pas, tous ceux qui mettent en lui leur espérance.

CONGÉ

Le presbyteros se tourne vers les fidèles et les bénit :

PRESBYTEROS : Que la bénédiction du Seigneur soit sur vous,
par sa grâce et son amour pour les hommes,
en tout temps, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

CHŒUR : Amen.

PRESBYTEROS : Gloire à toi, Christos notre Dieu,
notre espérance, gloire à toi.

CHŒUR : Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Kyrie eleison. (3 fois)

Père, bénis.

PRESBYTEROS : Que Christos, notre vrai Dieu, par les prières de sa Mère toute pure, ...

Lundi : Par la protection des vénérables puissances célestes et incorporelles ;
par les prières des saints, glorieux et illustres Apôtres, ...

Mardi : Par les prières du vénérable et glorieux prophète,
le précurseur Jean-Baptiste ; des saints, glorieux et illustres Apôtres, ...

Mercredi et Vendredi : Par la puissance de la vénérable
et vivifiante Croix ; par les prières des saints, glorieux et illustres Apôtres, ...

Jeudi : Par les prières des saints, glorieux et illustres Apôtres,
de notre père parmi les saints, Nicolas, archevêque de Myre en Lycie …

Tous les jours : de saint Grégoire le Grand, pape de Rumon,
de saint N…, patron de cette paroisse (monastère),
des saints NN... dont nous faisons mémoire en ce jour,
des saints ancêtres de Dieu Joachim et Anne et de tous les saints,
ait pitié de nous et nous sauve, car il est bon et ami des hommes.

Semaine Sainte : Que celui qui pour notre salut,
marche volontairement vers sa Passion, Christos, notre vrai Dieu,
par les prières de sa Mère toute pure,
de saint Grégoire le Grand, pape de Rumon, et de tous les saints,
aie pitié de nous et nous sauve,
car il est bon et ami des hommes.

CHŒUR : Amen.

_________________
Sa Beatitude Paulos III

Archepiskopos de Théodorapolis;
Patriarche Œcuménique;
Episkope du Diocèse de la Ville de Théodorapolis;
Vicaire de Iesos Christos;
Successeur du Prince des Apôtres;
Chef Suprême de l'Eglise Catharodoxe;
Catholice de la Province Patriarcal;
Archepiskope de la Province Patriarcal;
Souverain de l'Etat du Patriarcat;
Serviteur des Serviteurs de Dieu;
Collier et Grand maîtrede l'ordre de Saint Petros
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 2eme Classe de l'Ordre de la Maison de Tzamantouros;
Commandeur Grand Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
avatar
Sa Sainteté le Patriarche

Date d'inscription : 30/07/2015
Messages : 54
Localisation : Theodorapolis
Age : 78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum